Végéculture

Site francophone de référence sur l’agriculture biologique végétalienne. Pour découvrir l’historique, les influences, les motivations, les méthodes culturales, visiter des jardins et contacter d’autres personnes.

Accueil > Quoi ? > Qu'est ce que l'agriculture biologique (...)
  • Article

Qu’est ce que l’agriculture biologique végétalienne ?

vendredi 22 septembre 2006, par Stéphane

Aussi appelé " bio sans bétail " (stockfree farming), bio-vegan, veganics ou bio végétal, l’agriculture végétalienne consiste en un système de culture évitant tous les produits chimiques artificiels (engrais de synthèse, pesticides, régulateurs de croissance, etc.), les organismes génétiquement modifiés, les fumiers animaux et les restes d’animaux issus des abattoirs (farine de sang, farine de plume, poudre d’os, etc.).

Afin de préserver la fertilité des sols, ces agriculteurs et jardiniers insistent sur les paillis végétaux, les engrais verts, les composts végétaux, la rotation des cultures, ainsi que toute autre méthode durable, écologiquement viable et ne reposant sur aucune exploitation animale.

L’agriculture végétalienne se retrouve autant dans les cultures céréalières que maraîchères. Généralement, elle s’inspire des principes de la permaculture où la biodiversité, le travail réduit du sol, l’utilisation de plantes vivaces et de plantes indigènes est favorisés. Ce désir d’accroître l’efficacité énergétique en minimisant l’impact environnemental se reflète également dans l’importance d’acheter, mais aussi de vendre les produits localement et de réduire l’utilisation de la machinerie.

Quant aux moyens de luttes contre les insectes et ravageurs, la prévention reste la pierre angulaire. La recherche d’un équilibre entre surface de culture et aires sauvages se fait par l’aménagement d’habitats favorables aux prédateurs naturels, comme les haies brise-vent ou les points d’eau. Les ravageurs étant vus comme des indicateurs, et non comme des ennemis à combattre. Ce système de culture axe explicitement sur la tolérance et considère a priori qu’une partie des récoltes revient à la nature. L’usage de répulsifs reste tout de même utilisé.

Le système végétalien n’est donc par exempt d’animaux. Au contraire, en nourrissant le sol et en réduisant son travail, une faune très active vient enrichir et améliorer le sol, en particulier les vers de terre.

  • Poster un message :
    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.